Paris 4 Sorbonne

Géographie et Aménagement
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Débouchés en géo

Aller en bas 
AuteurMessage
Stormyboy
Exquis
avatar

Nombre de messages : 138
Localisation : Rantigny (Oise)
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Débouchés en géo   Dim 21 Mai - 20:31

Il y avait un sujet sur les perspectives en aménagement dernièrement ici.
Pour votre info voila des infos et témoignages que j'ai pu avoir sur la géo + en général. Moi mon opinion est faite depuis un ptit moment.
Bonne lecture...

j'ai lu un peu les posts sur la difficulté de trouver du travail en géographie. Je me suis heurté à ce problème en 1984 avec ma maîtrise et j'ai très vite bifurqué vers l'enseignement, sans intention d'y rester définitivement.
Il faut savoir que les postes d'ingénieurs géographes sont squattés par ceux qui préparent l'Ecole nationale des sciences géographiques, fournisseur de l'IGN en ingénieurs, et qui recrute à Polytechnique...
Sinon, les collectivités locales offrent de nombreux postes très intéressants pour ceux qui ont poussé jusqu'au DESS en géo humaine, que ce soit en urbanisme, en aménagement du territoire, en gestion des risques naturels, mais l'offre demeure encore peu abondante, du style 1 offre pour 40 demandes. Il faut songer, tout au long de son cursus, à multiplier les petits boulots dans des agences de bassins, d'urbanisme, pour avoir les meilleures chances de devenir vraiment géographe.
Les chambres d'agriculture et l'équipement emploient les géographes au compte-gouttes.
Ceux qui poursuivent vers le doctorat s'imaginent déjà maître de conf....il faut ds ce cas qu'ils soient sûrs que leur directeur de thèse "a le bras long", et que leur sujet est bon, à la mode...et surtout qu'ils soient intégrés ds un labo en lien avec une UMR du CNRS. J'ai en mémoire les étudiants qui étaient avec moi en DEA en 1994 et qui galèrent tjs d'année en année comme chargé de cours, sans statut définitif, sans intégration encore possible...alors qu'ils ont soutenu leur thèse depuis 4 à 6 ans.

-----------

J'ai un BAC B (16/20 en Histoire Géo et 16 en éco). Puis en Fac de Géographie à la Sorbonne : DEUG, Licence, Maîtrise sans grandes difficultés, dans les temps (i.e. en 4 années), je n'ai jamais eu à passer de rattrapage en septembre, j'ai même eu quelques bonnes mentions. Jusque là, tout gaze bien. Admis comme auditeur libre dans une ENS, je me lance dans l'agregation externe de géo pour assurer mes arrières avant de faire un DEA en géographie physique.
Je précise que j'ai alors bossé comme jamais je n'avais travaillé avant, c'est à dire quasiment à plein temps et à plein régime. Je présentais aussi le Capes mais en me concentrant sur les questions au programme de l'agreg. Résultats : en trois années consacrées uniquement au concours, j'ai été deux fois admissible à l'agreg (1999 et 2000) et deux fois aussi au Capes (1998 et 1999). Retamage total aux oraux !
Je n'ai pas eu la force de recommencer une quatrieme année. Un ("bon") DESS m'a annoncé qu'il me prenait, j'ai bifurqué parce qu'à 26 ans je ne pouvais plus mettre en jeu une année de plus (le risque de ne rien obtenir à la fin). Je suis donc double admissible mais sans statut dans l'EN puisque je n'ai pas de Capes.
Conclusion : je bosse aujourd'hui depuis trois ans comme commercial dans le secteur de la santé. Et oui, mon DESS avait beau être reconnu, les débouchés sont plus que maigrissimes ces temps ci.
Bref, mon parcours n'est peut-être pas très représentatif... mais pas plus que celui du major de l'agreg !
Peut-être que ça aidera les jeunes géographes à se faire un avis en toute connaissance de causes.

-------------

Je suis Géographe de formation. Après un DEA de climatogie et un DESS d'Aménagement, j'ai subi entre 2 et 3 ans de recherche d'emploi, plus que galère !
Et finalement je me suis accroché à une branche qui n'a rien à voir : la gendarmerie !

-------------

J'ai un peu le même parcours, Doctorat d'Océanographie, service actif comme officier du Génie militaire, formateur en informatique, puis petits boulots (distributeur prospectus, représentant en vins, aide-maçon, agent administratif au trésor public) avant de devenir conseiller ANPE il y a plus de 11 ans... J'y suis encore...

------------

J'ai vécu jadis, entre les années 1985 et 1995, l'expérience (longue) des études en géographie. Avec beaucoup de passion et un niveau qui pouvait paraître tout à fait satisfaisant.
Après ma Maîtrise avec pour Mémoire une étude comparative des sécheresses de 1976 et 1989, j'ai effectué un DEA de Climatologie à PARIS-SORBONNE : Génial ! mais j'étais de la dernière promotion avant qu'il ne soit dissous, en fait. Puis, pour revenir plus terre à terre, et plus proche d'une application plus professionnelle, je me suis fait un DESS "Dynamique des Paysages et Aménagement de l'Espace Rural", lui dans sa deuxième année d'existence : intéressant ! De toute façon, la géographie devient de plus en plus passionnante au fure et à mesure qu'on s'élève à un au niveau ! J'ai même effectué une inscription en Doctorat, où j'ai commencé à peaufiner un bon petit sujet de climatologie en corrélation avec les calamités agricoles.
Mais bon !
Pour financer mes études j'avais un emploi royal : le pionnicat ! j'en ai profité de 20 à 29 ans.
Est-ce cela qui m'a empêché de ma lancer dans des initiatives prometteuses pour déboucher sur un emploi ? où l'arrivée de ma femme de ma vie ? en fait, c'est difficile à déterminer !

Il m'est ainsi apparu que celui qui se lance dans ce type d'études doit savoir que trouver un métier de géographe ou d'aménageur de l'espace, c'est limite ... utopique !

Pour moi, il faut privilégier une formation d'ingénieur à celle de géographe en université, si tu veux travailler sur le terrain. Dans ce cas là, une approche scientifique est primordiale : prépare plutôt un bac scientifique.
Université, ça vient du terme "universel" : c'est extra pour sa culture personnelle; mais en terme d'emploi, pour moi il n'y a qu'une sortie : le PROFESSORAT !
Et justement ! si tu veux être prof d'Histoire-Géographie, pour décrocher le CAPES, je ne serait trop te recommander de t'inscrire plutôt en Fac d'Histoire, où on t'apprends à décortiquer des textes, des écris, bref ! à avoir une approche littéraire rigoureuse et critique de tout ouvrage qui est l'essence même de toute connaissance historique. Dans ce cas là, opte plutôt pour un Bac littéraire. Mais il faut aimer lire ! (ps: j'ai eu aussi le temps de préparer le Capés en IUFM durant 1 an. J'ai alors constaté que les historiens sont sacrement avantagés pour obtenir le concours).
Durant mon temps de quête d'un emploi lié à la géographie un autre débouché semblait aussi donner quelques espoirs aux étudiants en géographie : agent de développement local pour le compte d'une collectivité locale; emploi qui consiste à monter des projets permettant de créer des activités locales (essentiellement toursitiques), avec l'art de jongler entre les différentes subventions. Dans ce domaine il s'avère, là encore que le géographe n'est pas le mieux placé à la course à l'emploi : il faut en effet alors être à l'aise avec les finances, et parler "économie". Il vaudrait mieux alors avoir fait "Science éco" voir "administration économique et sociale" après un bac économique, voir même "droit", pour passer les concours de la fonction publique territoriale (genre "Attaché territorial").

-------------

Le secteur de la construction (promotion imm, OPAC, societes HLM, lotisseurs etc.) emploie des geographes/urbanistes pour des postes de prospecteur foncier, chargé d'opération fonciere etc. (niveau cadre)

Vu le dynamisme du secteur, actuellement il y a de la demande. Ce n'est pas forcement ce que tu recherches mais il est evident qu'avec un master urba tu trouveras plutot la dedans que dans l'environnement qui est totalement bouché lorsqu'on vient de sciences sociales.

En regle générale si c'est plus la partie "environnementale" de la discipline qui t'interresse, la géographie n'est pas conseillée du tout, mieux vaut suivre des etudes de SVT, ou encore mieux une ecole d'ingé spécialisée.

Ce n'est pas vraiement qu'il n'y ait pas de places du tout pour ceux issues des sciences dites molles dans l'environnement mais elles sont excessivement dures a avoir et sans piston n'y pense meme pas.

------------

... et bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteo60.net
Hayden McAdams
shivering in the cold
avatar

Nombre de messages : 141
Localisation : Neptune Grange
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Débouchés en géo   Mer 24 Mai - 12:59

Juste avant les partiels ton positivisme fait plaisir...

_________________
You don't always have to do everything right Stand up for yourself And put up a fight - Av.L's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stormyboy
Exquis
avatar

Nombre de messages : 138
Localisation : Rantigny (Oise)
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Débouchés en géo   Mer 24 Mai - 23:17

Oui dsl c'était pas mon but...

Ce que je regrette c'est que ce genre d'info soit dur à trouver! Bon il y a bien quelques personnes qui affirment avoir pu trouver un bon job en rapport direct avec la géo mais 9/10 galèrent et finissent par bifurquer ailleurs ou finir prof.
Ce que je regrette aussi c'est que qd on écoute les profs de géo et bien la filière géo ca semble cool et relativement prometteur mais c'est du vent en gros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.meteo60.net
drunkenbutterfly
back to the good life
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 33
Localisation : Manderley
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Débouchés en géo   Jeu 25 Mai - 13:33

les profs je les trouve relativement objectifs, ils nous disent svt qu'il y a pas de débouchés ou bien qu'il faut par exmeple ns en aménagement on nous dit qu'il faut avoir l'esprit vendeur , commercial.. ils nous mentent pas. Et ils nous disent aussi que la clé de ceux qui réussisent c'est ceux qui ont fait des stages, qui cumulent les expériences dans le domaine qui les intéresse. apres ceux qui sortent avec un DESS sans jamais avoir approché le milieu ont peu de chances de trouver qqchose c'est sur!

mais bon, les intérêts des étudiants : gagner de l'argent l'éte pour financer le shopping annuel et partir en vacances dans des villas en espagne.......

moi là mon stage de 4 mois même si c long au moins c une expérience qui est forcément bénéfique car même si c'est trop nul ça va figurer sur mon CV. Et puis ça aide aussi à s'orienter mieux vers ce qu'on veut faire...

reste à les trouver!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.littletroublegirl.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débouchés en géo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débouchés en géo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouchées Chocolatées Dattes Noisettes Coco (vgl)
» Débouchés
» Bouchée a la reine
» Saint Jean Climaque et commentaire du jour "Il trempe la bouchée, et la donne à Judas"
» pharmacien: les débouchés, votre avenir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paris 4 Sorbonne :: Grand Forum :: Fac-
Sauter vers: